Blain-chateau.jpg

Étape Guenrouët (Saint-Clair) – Blain

(Gwenred – Blaen)

 

PROFIL DE L'ÉTAPE : 22.4 km – 05H35

Difficile d'échapper à la présence de l'eau au cours de cette courte étape dont toute escapade semble pour un temps perdue. Si ce tracé souffre de n'être pas vraiment « historique », il a au moins l'avantage de garantir au pèlerin un confort de marche non négligeable, loin des routes à grande circulation en longeant le canal de Nantes à Brest. Et puis, pour un peu que l'on se donne la peine d'écouter, les éclusiers parlent admirablement de leur métier et du canal. Raison de plus pour prendre son temps et de se refaire une santé dans la lenteur.

La journée peut facilement s'achever par une visite du château de Blain dont la tour du Connétable est liée au souvenir d'Olivier V de Clisson, inhumé dans la basilique Notre Dame du Roncier à Josselin, ou bien voir les belles fresques murales de la chapelle Saint Roch.

 

DESCRIPTIF DE L'ÉTAPE :

0.00 – Guenrouët - Saint-Clair. Partir du gîte d’étape et rejoindre la départementale D 2 / rue de l’Isac au-dessus en empruntant l’escalier construit devant un restaurant. Passer sur le pont du Canal de Nantes à Brest et descendre à droite sur le halage en face d’une crêperie et avant un parking dominé par la croix et une statue d’un oratoire. L’itinéraire de notre étape sera le même que celui du GRP des Trois Rivières qui suit la rive nord de la rivière Isac, affluent rive gauche de la Vilaine, qui prête son lit au canal. Cette configuration rend son cours particulièrement agréable pour pérégriner jusqu’à Blain : courbes du canal, zones boisées, halage empierré et beaucoup de vols d’oiseaux : cormorans, hérons cendrés, canards col vert, poules d’eau évidemment, quelques oies sauvages et encore des geais aux couleurs magnifiques. Après un peu moins d’une heure vous longerez le mur d’enceinte du …
0H55 3,8 – … Château de Carheil, avec sa cha-pelle visible du halage. En face, après des rives boisées, le canal longe une zone plus plate et recouverte de prés. Après une grande courbe du canal et de la rivière Isac …
1H20 5,3 – … à proximité du village « La Douettée », bifurquer à gauche sur une route bitumée et, après environ 100 m, tourner à droite dans un chemin de desserte agricole empierré qui longe, à environ 100 m, le canal. Au bout d’un peu plus d’un km, intersection (Remarquer à droite la croix en fer sur socle en pierres.) avec une route bitumée au village de Melneuf ; prendre à droite pour retrouver à 50 m le halage à suivre, à gauche, de nouveau rive nord comme le GRP. Au PK 66, après quelques dizaines de m, passage auprès de l’écluse de Melneuf (km 6,9). La vue autour du canal est plus dégagée et le halage en remblai a un revêtement encore plus agréable et domine une zone de marais sur la gauche avant la départementale D3 …
2H20 9,3 – … au Pont de Nozay. Continuer sur le halage dont les abords deviennent de plus en plus boisés à l’approche de la très belle écluse, avec son déversoir, de la Touche (km 11). 700 m plus loin, comme le GRP, quitter le halage par la gauche [Ici le pèlerin peut toutefois continuer sur le halage, non balisé, pour retrouver l’itinéraire du GRP à 4,3 km – soit 800 m de plus que sur le GRP -- au niveau du lieu-dit La Pessuais.]. Après une trentaine de m, virer à droite pour traverser le village de la Touche aux Thébauds. Faire de même dans Peslan, à un peu moins de 1 km, en serrant à droite. A la sortie de ce dernier village, serrer à gauche après un calvaire au niveau d’un carrefour en patte d’oie.
[ Ici il est possible d'aller tout droit pour accéder au bourg de Saint-Omer-de-Blain et profiter des services (bar, épicerie, restaurants, …) qu'il offre. La distance parcourue sera un peu moindre et on rejoindra le tracé du GRP un peu après le panneau de sortie de Saint-Omer.]
Environ 1 km plus loin, toujours sur le bitume, …
3H25 13,9 – … intersection avec une route de type départemental au niveau d’un panneau d’entrée dans Saint-Omer-de-Blain. [Eglise récente avec de remarquables vitraux d’inspiration contemporai-ne.] Bifurquer à gauche et, après 100 m, prendre à droite pour s’engager à gauche, après 20 m, dans un sentier, humide par temps de pluie, en direction du village de La Pessuais. Après 350 m, traverser une route bitumée et continuer dans le sentier en face pour arriver sur une route bitumée desservant 2 petites maisons. 50 m plus bas …
3H40 14,7 … intersection avec une route bitumée. Aller à gauche dans le village de La Pessuais et bifurquer à droite à 150 m, dans un premier chemin, pour descendre vers le halage (km 15,2) après avoir viré à droite une deuxième fois. Continuer à gauche sur le halage. Intersection, 600 m plus loin, avec la D 81 qui jouxte l’écluse de Bougard avec son déversoir. [Bar et crêperie à proximité.] Le halage se poursuit sur un remblai assez haut, longeant quelques zones marécageuses et bordé par des sapins Douglas, des pins (*) et aussi par un bel alignement de tilleuls avant …
5H05 20,4 – … l’écluse de la Paulais et au-delà. A 1,1 km, traverser la N 171 pour accéder au port de Blain (quai Surcouf ). Au bout de ce quai, grimper sur la passerelle et emprunter la promenade Anne de Bretagne pour atteindre …
5H35 22,4 – … le gîte municipal près du château. [Sur le quai Surcouf, zone de restauration et départ d’un chemin vers le centre ville, à 750 m. (*) Sur l’autre rive km 17,3, hôpital psychiatrique.

VARIANTE pour visiter la Chapelle Saint-Roch à partir du gîte :
00h30 01.5 – Sortir de l’enceinte du château de la Groulais à partir du gîte et tourner à gauche ; poursuivre tout droit jusqu’à la D 15. Tourner à gauche puis serrer à gauche sur la D 42. Passer le Champ Brunet jusqu’à la Chapelle Saint- Roch, située à votre gauche (km 1,6).
Construite en 1450 par Alain IX de Rohan, pour conjurer la peste noire qui sévissait dans la région, cette chapelle était le siège de la frairie du château. Edifiée sur un site mégalithique (le petit roc fou) comme la plupart des lieux saints bretons, elle christianisa un site sacré druidique.
Belles peintures murales. (Visite : demander la clé à l'O.T.)

 

 

A11 Chapelle St RochdeBLAINConstruite en 1450 par Alain IX de Rohan, pour conjurer la peste noire qui sévissait dans la région, cette chapelle était le siège de la frairie du château. Edifiée sur un site mégalithique (le petit roc fou) comme la plupart des lieux saints bretons, elle christianisa un site sacré druidique. Remaniée au XIX °s par la famille Jollan de Clerville qui y ajoute un petit clocher et une chapelle sud servant d'enfeu. L'édifice est la propriété de la commune depuis 1870.

Belles peintures murales. (Visite demander la clé à l'O.T.)

(Voir la partie HISTOIRE de BLAIN)