Messac-Guipry1.jpg

Le gouvernement français vient d'annoncer une période de déconfinement progressif allant du 11 mai au 2 juin.

Dans cette période, les déplacements sont autorisés sans justification dans un rayon de 100 km autour du domicile.

Si cette opportunité permet effectivement de partir sur les chemins de Compostelle pour quelques étapes, nous recommandons la plus grande prudence pour ceux qui souhaitent programmer leur départ.

La réouverture de la plupart des lieux d'accueil publics ou commerciaux n'interviendra qu'à partir du 2 juin.

Par ailleurs, l'hébergement dans les accueils-pèlerins, pour leur grande majorité tenus par d'anciens pèlerins, de manière bénévole, doit être sollicité avec la plus grande tolérance. En effet, il est tout à fait compréhensible que dans cette période de déconfinement, et au delà au cours de l'été, certains ne souhaitent pas accueillir ce qui, en toutes circonstances, est de leur décision.

Les pèlerins auront à cœur de respecter leur décision.

Nous rappelons que le gouvernement recommande aux personnes vulnérables de continuer à respecter un confinement volontaire.

Pour ceux qui envisage de partir, malgré tout, durant la période du 11 mai au 2 juin, la solution recommandée repose sur une autonomie de logement (tente, véhicule ou camping car accompagnant, ...)

Le déconfinement en Espagne interviendra en principe à partir de la mi-mai en quatre étapes sans que les dates soient fixées. La durée des étapes dépendra des résultats obtenus.

Enfin, l'ouverture des frontières espagnoles est prévue pour octobre.

  • Les gîtes et albergue privés ou publics espagnols sont tous fermés.
  • La circulation des personnes n'est pas autorisée.
  • La cathédrale de Santiago est fermée depuis le 12 mars.
  • Le bureau des pèlerins est fermé depuis le 11 mars.

Quelques documents en téléchargement